Carnet de voyage Tour d’Europe 2011 [extrait 1]

Tweet

Bonjour à tous!

panneau de destinationsEn fouillant dans mes affaires, j’ai retrouvé mon Carnet de Voyage de mon premier voyage en interrail (=voyage en train). Je me suis donc dit qu’il pourrait être intéressant de le publier sur mon blog.

Je précise que j’avais alors 19 ans (j’étais alors très jeune!), c’était en aout 2011, durant 25 jours. Mon premier vrai voyage seule avait été, l’été 2010 à Londres. Ce Tour d’Europe est donc en quelques sorte mon premier vrai voyage en itinérant (car Londres, j’avais un chez-moi).

Je venais de poser mes jours de congés car je faisais alors ma première année de BTS Tourisme en alternance. Mon rythme était de 2 semaines en cours et 2 semaines au boulot. J’avais  5 semaines de congés par an.

Ce premier extrait à été écrit 1 semaine avant mon départ et il montre bien dans quel état on peut être avant de se lancer dans un voyage en solo. Clignement d'œil

Samedi 30 juillet 2011, Sainte Soule

Envie d’écrire. I don’t know why mais ça me prend comme ça, une forte envie d’écrire… dire tout ce que je pense, tout ce que je ressens sur du papier… enfin, bon, là entre autre c’est sur mon ordi ! Pas ma faute si je ne me suis pas encore acheté un cahier pour raconter mon Tour d’Europe. Pour le moment, je fais l’autruche, pas très envie d’accepter les difficultés. Je repousse.

Ces derniers temps envie de vivre en voyageant, je suis en train sérieusement de penser au métier de journaliste ou écrivaine. Je me dis qu’il faut sans doute avoir un talent, mais peut être que non. Qui ne tente rien n’a rien…budapest

Après mon tour d’Europe, comme je dois faire un carnet de voyage, j’essaierai de l’envoyer à des maisons d’édition, juste pour voir…

Pleins de choses à faire : trouver mes trains, trouver ou dormir ect…

Galère, en fait. Voyager comme ça n’est pas de tout repos…

Mais ce n’est pas grave, j’affronterai les difficultés sur la route…

La semaine prochaine, théâtre en l’abbaye… pas trop le temps de bosser du coup ! Mais cela va être super! C’est pour ça que je dois avoir tout fait ce weekend…

Prendre le temps de me reposer, de réfléchir… de méditer…

Je m’imagine, mes longs trajets en trains, à la fois inconfortables et reposants, propices à la méditation… sans doute vais-je beaucoup réfléchir sur ma vie. Mais j’aime ça, surtout prendre son temps en voyageant… éviter le stress, c’est comme ça que je pense que je vais faire… ne pas essayer d’aller trop vite… même s’il est tentant de tout voir…

BucarestJe me sens fatiguée, calme et en même temps j’ai un peu peur d’affronter la réalité, voilà pourquoi je repousse les préparatifs… je me surprend les larmes aux yeux…

Enfin bon, une fois retournée à Tonnay Charente, seule, je m’y attèle… SEULE c’est le mot.

En fait, cela va, ce n’est pas trop dur d’écrire sur un ordinateur… peu importe où l’on écrit, le fait est de penser, moi qui pensais que cela était moins authentique… Mais négatif.

C’est très marrant de se relire, je trouve que ce n’est pas pareil que de penser… apparaît une dimension plus tragique, intime… Marrant.

Comme dit Ozgur, c’est vrai que c’est bon d’être « on the road ». Maintenant, je me dis que je préfère être conduite, que conduire.

Peut être qu’après, si je me met sérieusement à écrire, je prendrai toujours les transports en commun, même si cela met plus de temps mais au moins cela me permettra de penser…

bucarest (2)Il est vrai que durant cette année, durant laquelle j’ai toujours eu quelques chose à faire, la pensée ne que peu de place… même durant mes instants de repos.

Une bonne année, une super année, le début de ma vie…

L’avenir s’ouvre à moi ! Je me fais sourire moi même, point positif !

Enfin bon ! A Londres, je méditais, je prenais mon temps, nombre de fois j’ai lu, je me suis reposée… en fait, cela fait longtemps que je n’ai pas été seule. Je crois que cette perspective me fait très plaisir. Comme je lisais dans l’article du magazine, mais je m’en rend compte que maintenant, être seule fait du bien, rien que de penser à cela, cela me plait. Indispensable.

Et dire qu’il y en a beaucoup qui ne peuvent pas vivre seul… Étrange, peut être ont-ils peur d’eux même? Ou s’ennuient-ils?

C’est vrai que c’est souvent la question que l’on me pose « mais, tu y vas toute seule  ? ». Affirmatif !

Envie de marcher, de me balader… échapper à tout !

 

Je compte donc publier d’autres extraits au fur et à mesure.

 

Que pensez-vous de ce premier extrait?

Je vous invite à aimer la page facebook du blog! Merci d’avance

Articles sur le même sujet :

Léa, blog partir en voyage : blog voyage

Google+
Tweet

Laisser un commentaire