Voyager seule : pourquoi cela ne me fait pas peur

Tweet

Il m’est arrivé plusieurs fois de voyager seule. Cela était seulement pour mes voyages les plus longs (ceux qui durent 1 mois, par exemple). Sinon quand ce sont des week-ends ou des petites vacances, je pars toujours avec des amis.

avignon

Avignon

Au début, cela s’est fait plus « comme cela », que par choix

  • En 2010, je suis partie 2 mois à Londres

Il n’était pas forcément prévu que je parte seule. En fait, je devais partir avec une amie. Or cette amie a pour second prénom le mot « imprévisible » (je le savais bien sur, et cela est Londresd’ailleurs un élément qui fait que j’adore cette amie Sourire : on ne sait jamais ce qu’il va lui arriver dans la vie, dans la journée, dans l’heure!).

Bref, et donc deux jours avant, elle me dit : “Finalement, je ne pars pas à Londres ».

Ok. Ce n’est pas grave, je ne vais pas annuler mon voyage! Si je ne suis pas capable de vivre deux mois dans une capitale européenne, c’est qu’il y a un problème!

Londres

  • En 2011, je suis partie 1 mois en voyage en Europe (Bulgarie, Roumanie, Serbie, Croatie…)

Pourquoi suis-je partie seule? Tout simplement car :

      • Mes amis qui avaient un travail (et qui n’étaient pas étudiants), ne pouvaient pas, comme moi, poser 1 mois de vacances en août (car certains travaillent dans le tourisme et en plus 1 mois c’est beaucoup!).
      • Ceux qui sont étudiants, eh bah, sont étudiants donc prennent un job d’été.
      • Ceux qui étaient éventuellement libres n’étaient pas forcément intéressés (!).

Du coup, je suis une fois de plus partie seule.

RoumanieDonc pour résumer, les deux premières fois que je suis partie seule, je l’ai fait non pas parce que c’était un choix de ma part (« je veux partir seule cette été »), mais tout simplement parce que c’était comme cela : je n’avais pas d’amis qui pouvaient etc.

Les circonstances en ont décidé ainsi.

Bucarest, Roumanie

Du coup, j’ai apprécié et appris à aimer voyager seule

Pour vous dire que pour mon voyage de l’été dernier, cela a été beaucoup plus un choix. J’ai dis : je pars seule cet été!

Après, une amie voulaient éventuellement venir avec moi et je lui ai dit qu’elle pouvait, bien sur!

Au final je suis donc partie seule et j’étais très contente de cela. Mon voyage n’aurait pas été le même si j’étais partie accompagnée!

Pourquoi j’aime voyager seule

  • Je ne suis jamais seule

Pub LondresCe n’est parce que l’on part seul(e) à la base qu’on l’est durant le voyage. C’est même l’inverse, je pense que l’on a tendance à plus rencontrer quand on voyage seul(e).

Dans un pub, à Londres

Comment cela m’arrive?

- Naturellement. Ex : j’étais dans le train allant de Berlin jusqu’à Cracovie, j’entame la discussion avec des français. Nous avons discuté durant tout le trajet (qui dure plusieurs heures, je précise!), à la fin, nous échangeons nos numéros et du coup j’ai visité Cracovie avec eux les deux jours suivants! C’était sympa.

- Comme je fais du couchsurfing, je suis logée chez des couchsurfeurs. Donc, je vais passer du temps avec ces personnes : aller me balader, partager un repas, aller à un concert, visiter la ville… Ce qui fait que je suis, au final, rarement seule. En plus, il suffit qu’il y ait d’autre couchsurfeurs (qui voyagent comme moi) chez cette personne, pour que l’on visite ensemble etc. !

Je pense être une personne un peu timide, du coup, faire du couchsurfing est un bon moyen pour moi de rencontrer des gens! Sourire

- Proposer des activités, ou participer à des activités déjà proposées : Par exemple, Csle week-end prochain, je vais à Angers chez une amie qui vient d’y aménager, nous allons donc visiter la ville mais nous avons envie de rencontrer des gens. Du coup, nous allons poster sur couchsurfing un message proposant que l’on se retrouve dans un bar, histoire de passer une soirée sympas à discuter!

On peut faire la même chose pour visiter la ville, aller dans un musée, faire une journée de canoë…

J’ai mis le site de couchsurfing car c’est ce que j’utilise (oui, je suis une fan de couchsurfing!), mais il y a bien sur pleins d’autres sites proposant des sorties (ex : Onvasortir : pour la France….).

  • Il y a tout de même une certaine sécurité

Bon, je sais que je n’ai voyagé que dans des pays européens, mais ce que je peux dire c’est que, quand je voyage seule, les gens sont plus à l’écoute et attentifs par rapport à moi.

Disons, qu’ils vont faire attention à moi. J’ai remarqué une différence entre le fait de voyager à deux et seule.

Par exemple (je prends juste l’exemple simple d’indiquer un monument sur un plan), nous sommes deux avec une amie dans une ville inconnue, le couchsurfeur va prendre le temps de nous expliquer, s’assurer que l’on a bien compris. Sourire et puis voila. Il se dira : “elles vont bien arriver à se débrouiller”.

Sdocumentationi je suis seule, cela va être la même chose, mais après la personne va être un peu plus inquiète (juste un peu) et dire “tu es sure que cela va aller, je peux venir avec toi si tu veux…”. Blabla.

Je pense que l’air de rien, les gens, vont faire attention à moi, s’occuper plus de moi. En tous cas, c’est comme cela que je le ressens. Car souvent, je dois beaucoup plus rassurer les gens quand je suis seule que quand je suis accompagnée.

  • Tu es sure que ça va aller?
  • Oui, oui, je suis sure! Sourire
  • Vraiment sure?
  • Oui, oui, ne t’inquiètes pas! J’ai l’habitude (argument de choc!).
  • Ok, donc si t’as un soucis, tu m’envoies un sms, ok?
  • Oui, oui, pas de soucis, à tout à l’heure.

Et cela vaut pour le couchsurfeur qui m’accueille mais également pour d’autres personnes croisées dans la rue.

Par exemple, une fois j’étais dans un train qui durait 7-8h et je n’avais pas eu le temps de m’acheter à manger (oui, je sais, sur ce point là, je n’avais pas été efficace! Je tiens à préciser que j’ai toujours de la nourriture sur moi en temps normal!). Bref, du coup, jeune pendant 7h! Des femmes qui étaient dans le même wagon que moi m’ont donné d’autorité un petit sandwich à manger. Parce qu’elles s’inquiétaient un peu pour moi et qu’elles se disaient “olala, elle ne va pas manger du tout”. Peut-être que si nous avions été deux, elles n’auraient pas fait autant attention a moi et ne se seraient pas occupées de moi (dans le sens être attentives à moi).

–> Donc, clairement, je pense que ce n’est pas plus dangereux de voyager seul(e) que de voyager à plusieurs. J’aurais même tendance à penser un peu l’inverse.

  • Cela permet de réfléchir à soi, à sa vie, être à l’écoute de ses sensations, émotions

Norvege J’ai déjà parlé de la partie « émotions » dans l’article Ce que voyager m’a apporté (pour l’instant).

C’est une des raisons principales qui fait que j’aime voyager seule.

Norvège

Personnellement, durant l’année, je suis assez occupée. C’est un choix de ma part, j’aime faire des choses, j’aime bouger. Bien sur je ne le suis pas tout le temps, c’est impossible! Quand on y pense je suis rarement seule (enfin, il y a toujours des gens autour de moi), bon quand je voyage aussi, mais ce n’est pas forcément pareil.

Mais du coup, partir seule est un moyen pour moi de réfléchir à ma vie, à prendre du temps. C’est le fait de partir en règle générale qui, je pense, fais que je m’éloigne de mon quotidien et comme je suis seule, eh bah, l’une des seules choses que je peux faire avec moi-même, c’est penser. Alors qu’en temps normal, je ne pense pas autant que cela dans une journée!

A chaque fois que je voyage, je reviens avec de bonnes résolutions (de choses que j’ai découvert dans le pays et qui du coup, je me dis que je devrais faire) et également je sais généralement plus ce que je veux pour mon futur. Disons que j’y vois plus clair.

Du coup, je découvre par moi-même et je pense que c’est beaucoup plus intense quand on est seul plutôt que quand on est plusieurs, car là c’est vraiment à l’intérieur de nous que ça se joue et non à l’extérieur (parler avec les autres etc.).

On va vraiment juste se concentrer sur nous même.

  • Cela permet de faire ce que l’on veut quand on veut, suivre vraiment nos envies

siesteCela est en lien avec le point précédent car vu que l’on est seul, on fait ce que l’on a envie de faire en fonction de nos émotions, de ce que l’on ressens. “Oh my gosh! je suis trop fatiguée!” Bam, je vais aller faire une sieste dans un parc et buller toute l’après-midi en regardant les gens passer. Alors que si on est deux et que l’autre n’a pas forcément envie de faire la sieste, ce n’est pas pareil.

Car il faut prendre en considération aussi l’autre. Alors que quand on voyage seul, on a seulement une personne a prendre en compte : soi-même ! Sourire

 

En espérant que cet article vous ai donné envie de voyager seul(e). Il faut vraiment se dire que partir seul n’est pas forcement ennuyeux, que ce n’est pas forcement dangereux!

Car je pense qu’il ne faut pas se bloquer (en ne partant pas en voyage) tout simplement car nous n’avons personne pour partir (« je ferai cela après, quand mon mari pourra… »).

Que pensez-vous de mes raisons? Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans le « partir seul(e) »?

(n’hésitez pas à aimer cet article et/ou la Page Facebook du blog Smile)

Léa.

Blog Partir en Voyage, conseils et bavardages sur le voyage.

Google+
Tweet

21 thoughts on “Voyager seule : pourquoi cela ne me fait pas peur

  1. Madeleine
    17 mars 2013 at 10:12

    recopie de mon commentaire FB
    « d’accord avec vous, le point le plus important étant les rencontres. Il y en a bcp que je n’aurais pas faites si j’avais été accompagnées (d’un homme ou d’une femme ça ne fait pas de différence). Le seul pays où j’ai apprécié d’être accompagnée, que ce soit par un homme ou femme c’était pareil, c’est l’Egypte. Je crois vous avoir déja fait part de mon ressenti sur ce pays donc je n’en rajouterai pas. »

    ce qui me gêne en revanche dans le fait de partir seule est que j’ai surement raté des occasions de découverte et de partage, car je faisais quand même attention et j’évitais de me retrouver seule avec un homme dans un endroit isolé. et pour sortir le soir, ce n’est pas facile non plus si on n’a pas rencontré qq1 avant (je ne suis pas à l’aise pour aller boire un verre seule au pub mais ça c’est juste moi).

    1. 17 mars 2013 at 10:48

      :)
      Oui, moi non plus je ne suis pas très à l’aise d’aller boire un verre seule le soir!
      Pour l’instant, je n’ai pas encore été dans des pays un peu moins sécurisés donc je dois dire que je ne pense pas comme vous avoir loupé certains occasions (car problèmes qui pouvaient arriver!). Mais bon, à deux ou à une, je pense qu’il y a des occasions qui se ratent également…
      Merci pour ce super commentaire! :)
      Léa.

      1. Madeleine
        17 mars 2013 at 11:55

        Qu’est-ce qu’un pays moins sécurisé?

        Ma plus grande peur je l’ai eue en Ecosse. J’y étais pour une conférence professionnelle et avais décidée de prendre un jour pour faire un long WE et découvrir les environs d’Edimburgh que je ne connaissais pas. J’étais partie dans une petite ville histoire de voir la campagne, et je me suis retrouvée un jour de semaine, donc désert, dans un chemin enneigé avec un gars marchant derrière moi. J’étais vraiment angoissée car il n’y avait personne. Bon finalement, je me suis assise sur un banc pour le laisser me doubler, il m’a parlé et ça s’est arrêté là, mais vraiment, j’ai eu la peur de ma vie.

        En revanche, je me suis retrouvée seule dans une voiture au Pakistan avec 2 ou 3 gars, mais j’étais très à l’aise. il faut dire que je les cotoyais depuis quelques jours avec un compagnon de voyage qui a continué au sud alors que je remontais vers la Chine. Et jamais je n’ai eu peur qu’ils s’en prennent à moi. Ils étaient vraiment adorables et gentils. C’est le pourquoi de ma question précédente : c’est quoi un pays moins sécurisé ?

        1. 17 mars 2013 at 12:48

          Oui, c’est vrai!
          Disons juste que c’est le stéréotype du fait qu’il y a des pays plus « dangereux » que d’autres.
          C’est marrant que je dise cela car quand mes amies disent que voyager est dangereux, je leur répond toujours qu’il y aussi des enfants qui se font enlever dans les villes près de chez nous et même chez nous. Donc que l’on bouge ou que l’on bouge pas, le danger est toujours là, ça ne change rien.
          Après je dis cela mais je ne connais pas, c’est juste que j’imagine que dans certains pays, il faut faire plus attention que dans d’autres. C’est tout.
          Je dois avouer que (et je crois que j’en avais déjà parlé avec vous), je ferai plus attention en Egypte qu’en Autriche, par exemple.
          Je suis justement en train de lire sur Carnets d’Aventures : « Ces pays qui ont mauvaise presse, oser le voyage? »
          Léa.

  2. Samantha
    21 mars 2013 at 1:10

    Merci pour vos conseils et votre parcours. Je suis moi-même une voyageuse solit-d-aire et il est vrai que partir à l’aventure requiert aujourd’hui, étant donné le contexte géopolitique mondial, une excellente préparation.
    Dans les pays de l’Est, on risque principalement de se faire détrousser sans violences (mais quand même).
    En Afrique et en Inde, il vous faudra cacher votre visage et votre corps souvent afin d’éviter d’attiser la convoitise des mâles locaux; sans compter les risques d’attentats pseudo-religieux.
    En Amérique du Sud, vous risquez de vous faire détrousser ou enlever.
    En Amérique du Nord, vous pouvez toujours prendre une balle perdue.
    Finalement, quand j’y regarde à nouveau de plus près, je m’aperçois à quel point j’ai été chanceuse de voyager sans réels problèmes dans les années 65-68 (je suis allée en Inde).
    Aujourd’hui je voyage dans mon jardin, c’est pour moi le seul moyen de limiter les risques.
    Néanmoins bon courage à celles qui veulent se lancer sur les chemins escarpées de l’Aventure.
    Samantha.

    1. 21 mars 2013 at 12:21

      Bonjour Samantha,
      Merci pour ce commentaire! J’aime bien la liste des dangers par zones! :) Et ce qui me fait sourire, c’est le risque de se prendre une balle perdue. Je reconnais ne pas trop y avoir pensé!
      Bonne continuation dans l’exploration de votre jardin.
      Léa.

  3. Floriane
    21 mars 2013 at 10:36

    Je suis d’accord avec toi pour l’Europe mais les articles que j’ai lu de ceux et celles qui sont partis en Asie ou en Amérique latine personne n’es aussi confiant que toi. Je ne sais pas mais ça ne m’inspire pas vraiment

    1. 21 mars 2013 at 12:16

      Oui, c’est sur, je m’en doutais un peu suite à ton message sur VoyageForum! Mais les commentaires ci-dessus de Madeleine sont quand même assez encourageants, je trouve!
      J’espère voyager bientôt hors Europe donc peut-être viendrais-je ensuite modifier cet article!
      Mais par exemple, rien que pour aller seule en Roumanie, je ne t’explique pas tout ce que les gens m’ont dit de négatif avant!
      Léa.

      1. Madeleine
        21 mars 2013 at 12:30

        De toute façon, si on écoute ce qui se dit à droite ou à gauche, on ne fait jamais rien! Concernant mes commentaires, j’ajoute une donnée objective, mon dernier voyage en individuelle a été effectué en 2003, pour cause familiale, mais j’ai hâte de recommencer avec mon sac à roulettes !

  4. Ave
    28 mars 2013 at 12:59

    J’ai rencontré plusieurs fois des voyageuses seules et à chaque fois je trouve que les filles s’intègrent beaucoup plus facilement dans un groupe que des mecs puisque les groupes de filles se méfient généralement un peu des garçons en générale.

    1. 28 mars 2013 at 8:31

      ah! Je n’avais jamais pensé à ça! Je reconnais que cela doit être sans doute vrai!
      C’est grâce à ça (ou à cause) que les filles trouvent généralement plus facilement un couchsurfeur ou à faire du stop(les exemples de référence). :)
      Ce qui peut s’avérer utile.
      Après, je parlai avec un ami et l’on disait que c’est plus facile pour un gars seul d’aller dans un bar plutôt qu’une fille… enfin disons qu’on voit plus souvent de gars seuls que de filles seules dans un bar (je parle en soirée, bien sur). Mais bon, c’est juste parce qu’elles n’osent pas. Pour ma part, vu que je fais du couchsurfing, je n’ai pas vraiment à me poser la question.

  5. Romain à l'étranger
    5 avril 2013 at 6:11

    Bonjour,
    Je suis tout à fait d’accord avec ton article, il ne faut pas avoir peur, cela freinerait trop nos rapports avec les autres. Il ne faut pas hésiter à aller vers les autres tout en restant quand même prudent par rapport aux rencontres que l’on peut faire (malheureusement il y a des arnaqueurs partout).
    En tout cas, très bonne continuation à toi et continue de nous faire rêver avec tes voyages.

    1. 8 avril 2013 at 6:05

      :) Merci pour ce commentaire!
      Bonne continuation à toi aussi dans le bloging! :)

  6. Virginie
    14 mai 2013 at 11:56

    En lisant ton article, je voulais vraiment laisser un commentaire (ce qui m’arrive assez rarement).

    J’ai mis des années à « oser » voyager seule. Puis un jour, j’en ai eu marre de devoir être en couple ou de partager les mêmes envies (timing) que les amis pour découvrir d’autres horizons. Alors je suis partie seule en Espagne. Rien de très dangereux, un voyage assez touristique en fait, mais qui m’a fait le plus grand bien. Comme tu le dis, on a le temps de faire ce dont on a envie sans devoir faire des concessions (je déteste ça en vacances ;-) )et surtout on prend le temps de penser à sa vie en général et on en revient grandie.
    J’ai mis pas mal de temps aussi à avouer aux autres (surtout à mes collègues) que je voyageais seule car soit on te plaint, soit on ne te comprend pas.
    Aujourd’hui je l’assume complètement et je suis pour le moment en Australie où je compte voyager pendant un an. Ici les personnes que je rencontre me disent que je suis « brave », je pense juste que je saisi les opportunités et que j’en apprends énormément sur les autres et surtout sur moi…

    Merci pour ton article, bonne continuation dans tes voyages. Moi aussi je suis une grande fan de couchsurfing qui me sauve de l’ennui quand j’arrive dans une nouvelle ville 

    1. 14 mai 2013 at 7:30

      Salut Virginie,
      Merci beaucoup pour ce commentaire et pour ce partage d’expérience! :) C’est très intéressant.
      Ah pour mes collègues, ils ont plutôt tendance à me prendre pour une folle. Mais je ne pouvais pas trop leur cacher car je passe mon temps à partir en week-ends etc.
      Cool que tu sois en Australie pour un an! :) Tu dois bien t’amuser.
      Bonne continuation à toi aussi!
      Léa.

  7. ela
    19 octobre 2013 at 2:01

    N’a tu jamais ressentie lors de tes voyages seule, la solitude justement. Le manque de n’avoir personne avec qui s’extasié sur la beauté d’un batiment par exemple. Voyager a plusieurs, a deux par exemple, renforce aussi les liens. C’est une autres façon a mon sens de se découvrir.

    1. 23 octobre 2013 at 8:37

      Salut Ela!
      Non, quand je voyage seule, je ne ressent pas la solitude! Pas plus le fait de s’extasier à deux. A part dire « oh c’est trop beauuu! », ca ne change pas grand chose!
      Je voyage également à plusieurs. La plupart du temps, je suis quand même avec des amis.
      Par exemple, en septembre j’ai fait deux semaine en Grèce avec un ami. C’est sur que ça renforce les liens!
      J’aime faire les deux. De temps en temps seule et de temps en temps à plusieurs. :)
      Léa.

  8. Terence
    3 novembre 2013 at 9:59

    Salut, je suis tombé sur ton blog et j’ai pas l’habitude de laisser le moindre commentaire où que ce soit sur la toile mais là je me suis dis pourquoi pas ! Nous partageons la même passion de façon bien différente, je pourrais ainsi réagir sur tous les articles que j’ai eu le plaisir de lire. Au final j’ai craqué et me lance sur cet article puisque j’ai un goût prononcé pour le voyage en solitaire !

    Voyager seul de mon point de vue est plus interessant puisqu’à partir du moment où tu voyage à 2 tu constitue un micro-groupe auquel les gens doivent s’intégrer, tandis que lorsque tu es tout seul: tu es un electron libre et les gens du pays cherchent automatiquement à t’intégrer. L’approche et les rencontres sont vraiment différentes. Puisque tu as expérimenté les deux tu as peut être ressentie cette différence ?

    Et pour la question du danger qui est évoqué dans les commentaires je suis d’accord avec toi le danger est partout, tant dans le village d’à coté qu’à l’autre bout du monde. Pendant mes voyages en pays et zone « dite » dangereuse la meilleure arme contre les ennuis était l’insouciance. Un chien peut mordre si il sent que tu as peur. L’humain reste un « animal » :D, quand tu n’as pas peur les risques d’avoir des ennuis baisse considérablement !

    Terence

    1. 7 novembre 2013 at 5:32

      Bonjour Terence,
      Je suis contente que tu aies laissé un commentaire. :)
      Je suis totalement d’accord avec toi concernant l’insouciance. Pour ma part, suite à une discussion avec des amis qui m’ont appris ce qu’il s’était récemment passé dans ma ville (un gars qui s’est fait scalpé, des touristes violés…), qui pourtant est une petite ville, je me suis surprise a être beaucoup plus craintive (bon, c’est relatif mais tout de même).
      Or ce n’est pas du tout l’attitude à avoir à mon sens. Car si l’on est faible et que l’on a peur, pour moi, c’est la meilleure manière pour qu’il m’arrive quelque chose. Je crois même que ça a plus de chance de m’arriver!
      Du coup, il faut que je retrouve cette attitude « sure de moi » car je sais, après tout, que rien ne m’arrivera jamais! ;)
      Léa.

      1. Thomas
        12 novembre 2013 at 6:20

        Salut Léa, je tiens tout d’abord à te féliciter pour ce blog! Je pars dans dans un road trip dans une semaine qui me conduira entre Genève – Vienne – Ljubjana – Budapest – Prague – Cracovia – Berlin – Copenhague – Stockholm, Bergen…Je ne reste pas sur Genève ( que je connais , c’est donc un transit..)! Avec un budget de 1200 euros tu penses que c’est faisable en novembre 2013 sur 22 jours avec un global pass de 10 jours sur cette période? (393 euros car j’ai 32 ans lol old school style…)…Je te remercie de ta réponse!

        1. 13 novembre 2013 at 1:55

          Salut Thomas!
          Merci! :) Oui, c’est tout à fait faisable. Je te conseille de regarder dans cette page : http://www.partir-en-voyage.info/budget-voyages/ puisque j’y évoque mes budgets interrails.
          Léa.

Laisser un commentaire